Les plugins

Quand on travaille en entreprise, un des facteurs les plus importants c'est le temps. Et pour ne pas en perdre, on évite de réécrire la roue.

L'année des plugins

Cela fait maintenant 4 ans que je travaille en tant que développeur pour l’agence VOUS et on utilise de plus en plus de plugins pour faire nos sites internet. Après plusieurs mois de développement et d’utilisation intensive de plugins sur le CMS WordPress, j’ai envie de faire le point et de prendre du recul sur cette expérience pour voir un peu quels sont les avantages et les inconvénients de l’utilisation de plugins WordPress dans une entreprise.

Pourquoi

Alors, on utilise les plugins toujours pour la même bonne raison, afin de gagner du temps et de l’argent (ben oui, le temps c’est de l’argent non ?). Et aussi parce qu’en informatique on est malins et un peu fainéants, non, en fait on est surtout très très fainéants, donc on évite de réinventer la roue dès que cela est possible. Si dans ta tête tu penses avoir une idée géniale, dis-toi que quelqu’un l’a sans doute déjà codée (ouais c’est beau, je sais).

Le truc cool

Parce qu’on n’a pas peur et qu’à l’agence on est des « bonhommes », on travaille sur du WordPress, c’est un CMS simple, très performant et qui dispose d’une immense communauté. Bref c’est un peu notre spécialité.

Du coup, qui dit WordPress, dit plugin. On pourrait presque croire que WordPress a inventé le mot, tant il en existe des milliers, voire peut-être même des millions. Certains sont vraiment géniaux et d’autres sont tout simplement merdiques, voilà c’est dit !

Alors l’avantage des plugins, c’est que c’est facile, vraiment facile, tu vas dans la liste des extensions, tu recherches ce dont tu as besoins, tu cliques installer et puis c’est fini. Franchement pour le coup, ils ont fait de l’excellent boulot.

Et parmi tous les plugins, il y en a qui sortent un peu du lot. Allez je me risque à citer un exemple, prenons « Woocommerce », bon tu l’as deviné c’est un plugin d’e-com, et il est vraiment badass, en quelques minutes tu peux le configurer, le lier à ton compte PayPal et commencer à créer tes premiers produits pour les vendre, en n’ayant aucune connaissance en programmation, c’est presque de l’abus !

Si coder tu ne sais pas, alors ami sera le plugin.

Le truc moins cool

OK mais puisque c’est si cool, où est le problème alors ?

Et bien en fait, le problème, c’est que quand tu utilises plein de plugins super géniaux pour ajouter toutes sortes de fonctionnalités, au final tu te retrouves avec 20 plugins et tu te rends compte qu’en fait, ils ne sont pas du tout compatibles entre eux. Et crois moi, ça arrive tout le temps. C’est une catastrophe quand tu dois te mettre à modifier le cœur du plugin pour corriger les problèmes, c’est pire que du debug IE, et en terme de perte de temps, c’est un gouffre sans fond, un peu comme mon estomac.

Si coder tu sais, alors plugin tu n’auras besoin.

Code vs Plugin

Dans la pratique, on n’utilise jamais un plugin à 100%. Il y a plein de fonctionnalités que le plugin apporte et que l’on ne se servira sans doute jamais. Bien sûr, cela impacte sur les performances du site, c’est inévitable. Un plugin sera toujours moins performant qu’un code destiné à réaliser une chose bien précise ! Allez, je me lance dans une petite analogie pour le fun, tu découperas sans doute moins vite un steak avec un couteau suisse qu’avec un bon vieux couteau à steak, bien que le couteau suisse possède une paire de ciseaux !

Bon OK ! J’exagère sans doute un peu, je me vois mal démarrer un e-commerce de zéro (quoique). Comme me le rappelle mon boss, il y a plein de choses qui ont déjà été pensées et auxquelles on ne songe pas toujours.

Au début d’un projet, c’est toujours le même truc, t’analyses la demande du client, tu fais un plan et tu sais ce que tu vas utiliser comme techno, dans ta tête c’est plié et ça se goupille bien !

Tu commences à développer le site, tu arrives presque à la fin du projet et le client revient vers toi et il te demande de faire en sorte de modifier un élément, mais le plugin ne te permet pas de faire cette modification et tu retombes dans la boucle infernale !

Compromis

C’est quoi alors le compromis ? Est-ce qu’il faut utiliser des plugins ou alors tout développer de A à Z ? En fait, il n’y a pas de solution miracle, comme tous les projets sont différents, tu ne peux jamais savoir ce qui va merder à l’avance. Si tu veux vraiment gagner du temps, réutilise ce qui existe.

Mon avis

Dans la majorité des cas, j’aurais un penchant à vouloir refaire tout de zéro, et oui… Personne n’est parfait ! Alors bien sûr, moi aussi j’ai mes outils et il y a des plugins que j’affectionne particulièrement, je ne vais pas jeter la pierre sur ce qui marche bien !

Le seul truc qui me fait un peu chier (en fait, j’ai un nombre maximum de gros mots autorisés par article), c’est qu’à force d’utiliser des plugins tout faits, on perd notre faculté à bien savoir développer, ou du moins à apprendre à bien savoir développer. Car si tu utilises des plugins, tu ne peux pas faire d’erreur, donc tu ne peux pas apprendre de tes erreurs, puisque tu ne les as pas faites (c’est classe ça, non ?) ! Tu n’as pas besoin de réfléchir, tu n’as pas besoins d’avoir des idées, et je trouve ça grave, en tant que développeur.

Selon moi, la chose la plus intelligente à faire est de développer tes propres plugins et d’avoir la totale maîtrise de ton site, mais bien sûr, cela reste mon avis !

Et je finirai cet article, un peu « coup de gueule », par une BD de commitStrip et un clin d’œil à David, un de mes collègues avec qui on a déjà fait pas mal de modifications de plugins.

24/04/2016

Yann Vangampelaere - nouslesdevs -

Sinon jete un coup d’oeil aux autres catégories

Ma boîte aux lettres

Tu veux me demander quelque chose ?